Truffle Capital | CrunchBase

Truffle Capital | CrunchBase

La couveuse d'entreprises permet d'accompagner des start-ups d'avenir, et d'éviter qu’elles ne s'envolent pour l'Angleterre ou les Etats-Unis, favorisés par une réglementation bien plus souple. L'incubateur de Truffle Capital (https://www.crunchbase.com) a obtenu un encouragement de poids, celui de la secrétaire d’Etat en charge du numérique, Axelle Lemaire. L'été dernier, Truffle Capital ouvrait Truffle Fintech Incubator, sa couveuse d'entreprises. Un pari sur les secteurs d’avenirs pour aider les start ups à pousser dans l'Hexagone.

Grâce au FCPI Truffle Développement, Truffle Capital s'adresse aux sociétés développant des technologies de rupture cotées en bourse ou qui le seront bientôt. Placer des fonds sur un FCPI Truffle Capital ouvre droit à des solides avantages fiscaux, jusque 18 % sur l’impôt sur le revenu, dans la limite de 12 000 euros pour une personne seule 24 000 euros pour un couple et 45 % sur l'Impôt sur la fortune. Un investissement prometteur est le FCPI Truffle Innocroissance, car les entreprises qui en bénéficient ont été minutieusement sélectionnées. Ces sociétés ont en commun de présenter une prévisibilité de développement significative sur des marchés porteurs.

Bien davantage qu'un soutien pécunier aux entreprises qu'elle chaperonne, Truffle Capital donne également, entre autres, des conseils stratégiques. La confiance de l'investisseur dans un projet se concrétise la plupart du temps par une prise de participation conséquente, quelquefois à plus de 50%, dans le capital de la société. Quand ils sont accompagnés par Truffle Capital, les entrepreneurs ont rapidement la possibilité de devenir des références dans leur secteur d'activité.

Les fondateurs de Truffle Capital ont regroupé leurs expériences pour lancer une structure de capital-investissement indépendante considérée désormais comme l’une des plus performantes. Savez-vous que la société s’est spécialisée sur 2 secteurs en particulier ? Il s'agit des plateformes internet et mobiles et des traitements médicaux Truffle Capital a développé ses participations, particulièrement en direction d'entreprises cleantech, mais également son staff. De multiples collaborateurs venus de pays divers qui travaillent vers un double objectif commun : le contentement des investisseurs et la réussite des entrepreneurs. Dirigée par trois des créateurs, la croissance de cette société de gestion ne s'est jamais démentie depuis sa naissance en 2001.

Quelle est la stratégie de Truffle Capital

Truffle Capital s’est spécialisée dans deux domaines d'activité parfaitement maîtrisés : d'un côté, les start-ups de la FinTech, les logiciels SAAS et les plateformes internet ; de l'autre les médicaments thérapeutiques et la chimie verte. Deux secteurs inépuisables, étant données les perspectives de croissance. Les connaissances de la structure dans ses domaines de prédilection lui sont nécessaires pour épauler au mieux les entrepreneurs encouragés dans leur projet. L’objectif de la société d'investissement est de capitaliser sur des choix d’investissements centrés sur des secteurs précis. La limitation des risques passe de la sorte par un portefeuille équilibré. La société de capital investissement organise la reprise tout comme l'entrée en bourse de différentes entreprises. Le portefeuille de Truffle Capital représente à l'heure actuelle 720 millions d’euros.

Investirles technologies de rupture grâce à Truffle Capital

Les premiers retours d'un placement avec Truffle Capital sont fiscaux et se manifestent par une réduction de l'imposition sur le revenu, avec les Fonds communs de placement dans l'innovation. Il n'existe pas de profits sans prise de risques, une perte de capital est toujours possible. L’investisseur est un allié conscient des dangers du capital innovation. Le savoir-faire de cette société dans ses domaines de prédilection laisse espérer de belles perspectives de liquidités. Les investisseurs Truffle Capital n'ignorent pas qu’ils s'engagent dans l’innovation. Ils s'impliquent dans l'invention du monde de demain et font le pari des technologies de rupture.

Les articles